Congrès 2010 « La santé une question de justice » (17 – 19 juin 2010)

montpellier

 

 

La santé est objet de justice. Le renouveau de la philosophie morale des dernières décennies a des résonnances en matière santé et de soins. Entre santé des individus et bien être des populations, les choix politiques et les déclinaisons professionnelles de l’organisation des soins déterminent des options fortes de pensée de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas. Les politiques de couverture sociale sont au coeur de la solidarité entre générations, entre catégories sociales et entre territoires. A l’heure où les Etats-Unis tentent de mettre en place un système de santé moins discriminant, les politiques de santé en Europe courent-elles un risque de dualisation ?
Si les inégalités sociales de santé sont mieux explorées, les préoccupations éthiques toujours plus affirmées se transforment-elles en politiques plus justes ?
L’idée même de justice en santé est-elle simple à définir quand définitions culturelles, revendication d’autonomie et égalité sociale ne vont pas toujours de pair ? Les orientations du care et de la reconnaissance aiguillonnent une pensée fondée sur l’équité.
De l’égalité des chances dans les études médicales jusqu’à l’accès au traitement, de la prise en compte de la définition de la santé par l’individu jusqu’à la reconnaissance des orientations culturelles, peut-on favoriser des dispositifs plus justes et peut–on former des professionnels plus avisés et plus sensibles?

 

Télécharger le programme